Organisez-vous grâce au Bullet Journal

Durée de lecture : 8 min

Dépassé par les événements ? Désorganisé ? Des listes que vous ne remplissez jamais ? Des post-its sans cesse perdus ? Alors je vous propose d’adopter un bullet journal, appelé aussi BuJo. Mixte entre l’agenda et le journal personnel, c’est un système d’organisation et de gestion des tâches à créer soi-même, favorisant ainsi la créativité. Cet article n’a pas pour vocation de vous présenter en détail les pages du bullet journal. Vous trouverez de nombreux guides sur Internet décrivant sa mise en place, comme le blog de SohoHana. Je vous explique plutôt pourquoi je recommande le BuJo dans le cadre des séances de coaching et de développement personnel.

Un journal à faire soi-même

Le bullet journal est un outil pertinent dans une démarche de changement, car c’est un objet que vous construisez vous-même. Ce journal que vous tenez au jour le jour est avant tout une expérience que vous faites pour vous. Vous pouvez choisir un cahier, un joli carnet ou un agenda que vous allez personnaliser, en laissant libre cours à votre imagination.

Voici des types de pages qu’il contient généralement :

  • Les pages « agenda » : elles se déclinent en planning annuel, mensuel, hebdomadaire, etc.
  • Les to-do-list ou listes de choses à faire : chaque jour, prévoyez ce que vous devez faire le lendemain. Dès que vous effectuez une tâche, vous pouvez la cocher. Si vous ne l’accomplissez pas dans la journée, vous la reportez au jour suivant. Cette technique de planification permet de vous affranchir des craintes d’oublier quelque chose d’important (cf. article 5 astuces pour mieux dormir) et s’avère extrêmement gratifiante lorsque vous arrivez à accomplir les missions fixées de la journée.
  • Les pages de suivis : construisez-vous une grille pour suivre la réalisation de tâches récurrentes comme le ménage, le sport, la méditation, etc. L’aspect des grilles vides est motivant. Il incite inconsciemment à effectuer la tâche pour cocher la case et ne plus laisser l’emplacement blanc. Il est également plus simple de faire le bilan sur ce que vous avez fait souvent ou pas assez dans le mois.
  • Les pages « collection » : mettez la liste de vos envies, la liste des séries que vous suivez, les livres que vous aimeriez lire, la liste des cadeaux à faire, etc. Toutes ces informations ne seront ainsi pas oubliées !
bullet-journal-jour-sohohana

Les pages de tâches quotidiennes – Crédits photo : SohoHana

Prendre du recul sur son organisation

Tapez « bullet journal » dans les moteurs de recherche. Vous verrez qu’il existe de nombreuses façons d’aménager le contenu de son BuJo. Dans les forums de discussion ou les groupes Facebook dédiés au bullet journal, beaucoup expriment leur crainte de commencer le journal, de se tromper, de ne pas faire comme il faut. Mais, je vous arrête tout de suite ! L’intérêt de ce journal dans une démarche de changement est d’arriver à définir ce qui vous convient le mieux.

Le principe est simple, définissez les pages qui vous semblent importantes à avoir dans votre journal, et lancez-vous. Si après utilisation, certaines pages ne correspondent pas à votre mode de vie, expérimentez une autre mise en forme. Si cela ne vous convient toujours pas, c’est que ces pages ne vous sont pas utiles ! Ainsi, vous arriverez mieux à vous connaître, et définirez mieux votre mode de fonctionnement. Par exemple, le principe du BuJo est de « normalement » préparer ses semainiers d’une semaine sur l’autre. Si dans un souci d’organisation, il est plus simple pour vous de les préparer deux semaines à l’avance, ce n’est pas grave. Personne ne vous dira rien ! Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes : c’est votre journal, il sert à optimiser votre temps, et surtout pas à vous en faire perdre ou à vous dévaloriser.

sohohana-bullet-journal-depense

Certains trouveront utile d’avoir des pages dédiées aux dépenses mensuelles – Crédits photo : SohoHana

À vous la créativité : innovez, coloriez, détendez-vous

Votre bullet journal, c’est aussi de nombreuses pages blanches à remplir ! Si vous vous sentez l’âme d’un ou d’une artiste, ne bridez pas votre créativité. Ce journal peut vous aider à vous organiser, mais aussi à vous détendre.

Les bienfaits du coloriage sont reconnus. Cette activité permet de se détendre et calme les angoisses. Le moment où vous coloriez vous permet de vous isoler dans votre bulle, de vous concentrer quelques minutes sur une tâche simple, sans penser à autre chose. C’est d’ailleurs une très bonne technique pour favoriser la concentration. Donc, n’hésitez pas à réaliser vos propres croquis ou à en trouver sur Internet pour les coller dans votre journal. Vous pourrez ainsi vous évader pendant quelques instants.

Des pages dédiées au bien-être et au développement personnel

Vous pouvez utiliser des pages plus spécifiques liées au développement personnel. Adoptez par exemple :

  • Une page de gratitude : notez chaque jour un moment de la journée qui vous a fait plaisir. C’est très utile pour lutter contre les idées dépressives. Penser à des choses positives vous aidera à envisager l’avenir plus positivement.
  • Une liste de choses à faire à un moment ou à un autre de sa vie : stimulez-vous grâce à la projection dans l’avenir, avec des objectifs précis qui vous font rêver.
  • Des pages de citations : de temps à autre, inscrivez une citation qui vous plaît, qui vous aide à garder le sourire.
  • Des pages d’évaluation du changement : durant les séances de coaching, nous établirons des étapes pour vous rapprocher de l’objectif fixé. En concevant des pages spécifiques, vous pourrez estimer et suivre votre avancement vers le changement de jour en jour.
bujo-reconnaissance-sohohana

La page de gratitude pour optimiser ses pensées positives – Crédits photo : SohoHana

Acceptez les erreurs et reconnaissez vos limites

Les ratures, les erreurs ou les traits tordus vous donnent des boutons ? Vous êtes perfectionniste et cela est une véritable torture au quotidien ? Avec la tenue du Bullet Journal – qui je vous le rappelle doit « vous faire gagner du temps » – apprenez à accepter les imperfections. Vous avez mal tracé un trait ? Vous vous êtes trompé lorsque vous avez inscrit les dates de la semaine ? Plutôt que de recommencer, apprenez à relativiser. Lorsque dans le futur, vous regarderez vos pages, vous vous rappellerez que vous avez réussi à surmonter la vision horrible d’une ligne légèrement tordue.

Le BuJo est également utile pour savoir si l’on a tendance à trop s’en demander ou pas assez. Après un mois d’utilisation, faites le bilan de votre mode d’organisation. Est-ce que vous avez reporté beaucoup de tâches au lendemain ? Si oui, pouvez-vous améliorer des choses dans votre organisation ? Vous étiez-vous fixé trop de tâches à faire en une journée ? Essayez alors d’être plus indulgent et réaliste avec vous-même le mois prochain. Si au contraire, il y a peu de tâches à accomplir, mais que vous avez tendance à les reporter, interrogez-vous. Est-ce par manque de motivation ? Ou bien y a-t-il un blocage plus important sur lequel vous devriez vous pencher lors des séances de coaching ?

Le bullet journal s’adapte à tous les styles de vie et objectifs. Pour plus de précisions sur son emploi en séance de coaching, n’hésitez pas à me contacter. Merci à Elodie (SohoHana) pour m’avoir donné l’autorisation d’utiliser les photos de son bullet journal.

Marion Rollandin

Docteur en communication Spécialiste du développement personnel et des relations sociales, je mets à votre disposition mes compétences et connaissances pour vous aider à prendre votre vie en main, à décrypter le monde qui nous entoure et à mieux l'habiter.

Partager cet article

Com Eveil